messe du 28 juin 2020

INTRODUCTION

Hymne à la vie ce dimanche. Mais pas n’importe laquelle. Nous sommes choisis, mis à part par Dieu, comme Dimanche passé, mais surtout comme depuis la nuit des temps.  

La femme qui accueille Elisée ne nous est pas tout à fait inconnue puisqu’elle rejoint  ces femmes aux  grossesses miraculeuses que l’on retrouve dans la Bible : Sara, Rebecca, Rachel, Elisabeth, Anne…Toutes celles sur lesquelles Dieu pose le regard et dont il voit la détresse.

A propos de  naissance, la deuxième lecture nous fait avancer dans la réflexion : mystérieusement, être baptisé, c’est être plongé dans la mort du Christ. Si vous avez participé à un baptême d’adulte, vous savez que le moment où l’on plonge la tête trois fois dans l’eau, éveille en nous comme un lien clair à la naissance  quand on prend souffle pour la première fois. Plonger dans la mort du Christ, c’est prendre Vie et c’est entrer dans une famille nouvelle avec Dieu pour Père et Christ pour frère.

Voilà, nous sommes vivants de cette Vie nouvelle, il n’y a plus qu’à… Entrer dans la logique inversée de Dieu pour laquelle il nous faudra aller au-delà de notre humanité ordinaire : nous devrons le suivre dans son « tout à l’envers », nous saurons quitter nos certitudes, nos repères et nous serons capables de faire une place d’honneur au plus petit.

Les lectures du jour s’entremêlent, vous le voyez mais les nœuds sont solides. On peut s’y accrocher fermement et grimper au sommet.

CHANT D’ENTREE

PREMIÈRE LECTURE

« Celui qui s’arrête chez nous est un saint homme de Dieu » (2 R 4, 8-11.14-16a)

Lecture du deuxième livre des Rois

Un jour, le prophète Élisée passait à Sunam ;
une femme riche de ce pays
insista pour qu’il vienne manger chez elle.
Depuis, chaque fois qu’il passait par là,
il allait manger chez elle.
    Elle dit à son mari :
« Écoute, je sais que celui qui s’arrête toujours chez nous
est un saint homme de Dieu.
    Faisons-lui une petite chambre sur la terrasse ;
nous y mettrons un lit, une table, un siège et une lampe,
et quand il viendra chez nous, il pourra s’y retirer. »

    Le jour où il revint,
il se retira dans cette chambre pour y coucher.
    Puis il dit à son serviteur :
« Que peut-on faire pour cette femme ? »
Le serviteur répondit :
« Hélas, elle n’a pas de fils,
et son mari est âgé. »
    Élisée lui dit :
« Appelle-la. »
Le serviteur l’appela et elle se présenta à la porte.
    Élisée lui dit :
« À cette même époque,
au temps fixé pour la naissance,
tu tiendras un fils dans tes bras. »

    – Parole du Seigneur.

PSAUME

(Ps 88 (89), 2-3, 16-17, 18-19)

R/ Ton amour, Seigneur,
sans fin je le chante !
 (Ps 88, 2a)

L’amour du Seigneur, sans fin je le chante ;
ta fidélité, je l’annonce d’âge en âge.
Je le dis : C’est un amour bâti pour toujours ;
ta fidélité est plus stable que les cieux.

Heureux le peuple qui connaît l’ovation !
Seigneur, il marche à la lumière de ta face ;
tout le jour, à ton nom il danse de joie,
fier de ton juste pouvoir.

Tu es sa force éclatante ;
ta grâce accroît notre vigueur.
Oui, notre roi est au Seigneur ;
notre bouclier, au Dieu saint d’Israël.

VERSION CHANTÉE

DEUXIÈME LECTURE

Unis, par le baptême, à la mort et à la résurrection du Christ (Rm 6, 3-4.8-11)

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains

Frères,
    ne le savez-vous pas ?
Nous tous qui par le baptême avons été unis au Christ Jésus,
c’est à sa mort que nous avons été unis par le baptême.
    Si donc, par le baptême qui nous unit à sa mort,
nous avons été mis au tombeau avec lui,
c’est pour que nous menions une vie nouvelle, nous aussi,
comme le Christ qui, par la toute-puissance du Père,
est ressuscité d’entre les morts.

    Et si nous sommes passés par la mort avec le Christ,
nous croyons que nous vivrons aussi avec lui.
    Nous le savons en effet :
ressuscité d’entre les morts, le Christ ne meurt plus ;
la mort n’a plus de pouvoir sur lui.
    Car lui qui est mort,
c’est au péché qu’il est mort une fois pour toutes ;
lui qui est vivant,
c’est pour Dieu qu’il est vivant.
    De même, vous aussi,
pensez que vous êtes morts au péché,
mais vivants pour Dieu en Jésus Christ.

   – Parole du Seigneur.

ÉVANGILE

« Celui qui ne prend pas sa croix n’est pas digne de moi. Qui vous accueille m’accueille » (Mt 10, 37-42)

Alléluia. Alléluia.
Descendance choisie, sacerdoce royal, nation sainte,
annoncez les merveilles de Celui qui vous a appelés
des ténèbres à son admirable lumière.
Alléluia. (cf. 1 P 2, 9)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait à ses Apôtres :
    « Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi
n’est pas digne de moi ;
celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi
n’est pas digne de moi ;
    celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas
n’est pas digne de moi.
    Qui a trouvé sa vie
la perdra ;
qui a perdu sa vie à cause de moi
la gardera.
    Qui vous accueille
m’accueille ;
et qui m’accueille
accueille Celui qui m’a envoyé.
    Qui accueille un prophète en sa qualité de prophète
recevra une récompense de prophète ;
qui accueille un homme juste en sa qualité de juste
recevra une récompense de juste.
    Et celui qui donnera à boire, même un simple verre d’eau fraîche,
à l’un de ces petits en sa qualité de disciple,
amen, je vous le dis : non, il ne perdra pas sa récompense. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

MÉDITATION

Si tu as l’Évangile dans la main, si tu es attentif à ce que dit le même Seigneur dans ton cœur  – car le Seigneur est Un! -, si tu suis l’exemple des saints et des Pères qui ont donné leur vie au Christ et à son évangile avant toi, la voie sera toute tracée pour toi! L’Esprit du Père orientera toute ta vie vers Jésus le Fils de Dieu… et tu recevras dès maintenant au centuple tout ce que tu auras laissé pour lui (Marc 10, 29). Suivre Jésus Christ est absolument gratifiant! « Qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres », dit Jésus (Jean 8, 12).

https://www.sagesse-orthodoxe.fr/jaimerais-savoir/foi-et-tradition-orthodoxe/foi-de-leglise/donner-sa-vie-a-jesus

PRIÈRE

Dieu notre Père, bénis-nous dans la joie de l’amour. Rends-nous patients et aimables, doux et généreux, accueillants à ceux qui sont dans le besoin. Aide-nous à vivre ton pardon et ta paix.

Protège toutes les familles. Dans ton amour prends soin d’elles, en particulier celles pour qui nous prions maintenant : [en silence, nous prions pour les membres de nos familles ]. Augmente en nous la foi, renforce notre espérance, garde nous en paix dans ton amour: Donne nous de rendre grâce pour le don de la vie partagée. Nous demandons cela par le Christ, notre Seigneur, Amen.

Marie, notre mère et notre guide, prie pour nous.
Saint Joseph, notre père et protecteur, prie pour nous.
Saints Joachim et Anne, priez pour nous.

Saints Louis et Zélie Martin, priez pour nous.

D’après priere-officielle-pour-la-rencontre-mondiale-des-familles-2018

CHANT FINAL

POUR BRICOLER ET PRIER ENSEMBLE

  • Pourquoi ne pas créer et écrire ou dessiner ensemble une charte des valeurs nouvelles apportées par Jésus ? Quelle est la préférée de notre famille, celle que nous aimerions appliquer ? On peut la disposer sur un parchemin, sur un tissu et pourquoi pas sous cadre. On peut aussi utiliser tout simplement un ordinateur et choisir une mise en page appropriée. Ce peut-être le champion toute catégorie des jeux en ligne et de la technologie qui peut, pourquoi pas, être désigné pour cette tâche.
  • Créer une boîte à message, où l’on pourrait écrire ses joies, ses peines, ne pas y mettre son nom et en fin de semaine, prendre le temps ensemble de prier pour ce qui a été déposé.

LE BAPTÊME PAR IMMERSSION

Catéchumènes : le baptême transforme leurs vies