Les piliers du mariage , 4 : la fécondité

Vous avez décidé de vous marier prochainement, et nous vous félicitons déjà pour votre engagement !

Le mariage religieux est une union qui se vit devant Dieu et devant les hommes, en vue de vivre une alliance d’amour et une communauté pour toute la vie.

Cela implique :

  • Un consentement libre de chacun des conjoints. (la liberté)
  • Un engagement définitif l’un envers l’autre (l’indissolubilité du lien)
  • Une fidélité à votre conjoint durant toute votre vie (la fidélité)
  • Une disponibilité à la vie et à la responsabilité de parent (la fécondité)

Ces 4 points constituent ce qu’on appelle les piliers du mariage au sein de l’Eglise catholique.

Ne manquez pas cette vidéo intéressante à ce propos :

Aujourd’hui, nous allons vous proposer de réfléchir sur le quatrième pilier, « la fécondité ».

1 Un petit exercice pour commencer (extrait de « Le mariage, une bonne nouvelle » Ed. Bayard) :

Parmi les 25 propositions suivantes, choisissez chacun les 2 qui correspondent le plus à votre définition de la fécondité et les 2 qui vous semblent les plus éloignées.  Vous comparerez ensuite vos points de vue.

  • Prendre soin de mon couple.
  • Etre fécond, c’est avant tout être efficace.
  • Avoir des enfants.
  • Etre créatif.
  • Je me marie pour avoir des enfants.
  • Je désire un enfant de toi, c’est une façon de te dire je t’aime.
  • La fécondité, cela n’a qu’un temps.
  • Avoir un enfant, c’est se reproduire soi-même.
  • Etre fécond, c’est aider l’autre à découvrir ses qualités.
  • A chaque couple d’inventer sa fécondité.
  • Etre accueillant aux autres.
  • Etre fécond, ce n’est pas seulement transmettre la vie à des enfants.
  • Donner au monde le goût de l’amour.
  • Se mettre au service de notre communauté paroissiale.
  • Transmettre le meilleur de nous-mêmes à nos enfants.
  • S’aimer soi-même.
  • Rendre l’autre heureux.
  • Donner de son temps pour les plus pauvres.
  • Etre témoin de l’amour qui nous fait vivre.
  • Fonder une famille.
  • Jouer un rôle ensemble dans la société.
  • S’engager ensemble pour aider les autres.
  • Faire partager aux autres le bonheur de s’aimer.
  • Réussir sa vie professionnelle.
  • Transmettre la bonne nouvelle de l’Evangile à nos enfants.
  • Construire quelque chose ensemble et le transmettre à nos enfants ou à ceux qui viendront après nous.
  • Aider à construire un monde plus juste.

2 Qu’est-ce que l’Eglise dit de la fécondité dans le mariage?

L’Eglise dit plusieurs choses à propos de la fécondité du couple marié :

  1. Recevoir le sacrement du mariage, c’est répondre à un appel (l’appel de Dieu lui-même à aimer comme Lui tout en s’appuyant sur Lui, car Il est la source de tout amour) et être envoyé pour une mission qui confirme cet appel.
  2. La première fécondité du mariage, c’est la communion entre les époux.  Elle est un don et en même temps, elle est à construire par le dialogue, la tendresse, ainsi que dans la sexualité.Par la communion, le couple témoigne de la beauté de l’amour dans le monde, et est signe de l’Amour de Dieu pour les hommes.
  3. La fécondité implique l’ouverture à la vie, par l’accueil des enfants, mais aussi en s’ouvrant au monde et en y percevant les appels personnels et personnalisés à se donner qui résonnent pour le couple.
  4. Chaque couple est responsable de sa fécondité !
A lire si vous désirez en savoir plus sur les méthodes naturelles de régulation des naissances.

3 Fertilité/fécondité

Attention, ces deux mots sont différents et ce n’est pas pour rien !

Un couple peut être stérile et pourtant fécond… Et l’inverse est vrai aussi : un couple fertile peut être infécond ! Ce sont des propos forts, mais qui ont pour objectif de remettre les choses à leur juste place.

La fécondité du couple n’est pas simplement à limiter au fait qu’il ait des enfants.

L’Eglise prône les méthodes naturelles de régulation des naissances, tout en remettant la responsabilité de la paternité et de la maternité dans les mains du couple lui-même, fruit d’une conscience éclairée et d’un dialogue continu.

4 Avoir des enfants et les élever dans la foi catholique…

Avant de vous marier, il est important de communiquer en couple sur ce sujet.  Voici quelques pistes de réflexion que nous vous proposons pour nourrir votre dialogue (extrait de « Le mariage, une bonne nouvelle », Ed. Bayard) :

  • Quand désirez-vous avoir votre premier enfant ? Que motive ce choix ?
  • Avoir un enfant, espérance ou crainte pour l’avenir ? Un enfant pour nous ? Pour lui-même ?
  • Avez-vous déjà dialogué sur le choix d’une méthode de régulation des naissances ? Pensez-vous que cette décision pourra être réévaluée au cours de votre vie conjugale ?
  • Pour ceux qui ont déjà des enfants : qu’est-ce que cela a changé dans votre vie de couple ? Envisagez-vous d’autres naissances ?
  • Pour ceux qui n’ont pas encore d’enfant : quelle place prendra l’enfant et qu’est-ce que vous croyez que cela changera dans votre relation ?
  • Et si l’enfant tarde à venir, que ferez-vous ?
  • Et si un enfant non désiré arrive, que ferez-vous ?
  • Et si un enfant porteur d’un handicap s’annonce, que ferez-vous ?
  • De quelles réussites rêvez-vous pour vos enfants ?
  • Pour « grandir », de quoi vos enfants auront-ils le plus besoin ?
  • Quel est le plus beau cadeau que vous souhaiteriez transmettre à vos enfants ?
  • Comment transmettrez-vous l’Evangile à vos enfants ? Qui pourra vous aider ?

5 Se donner l’un à l’autre…

Chaque jour, la vie de couple et de famille est une école où nous apprenons à nous décentrer de nous-même pour nous donner aux autres (à son conjoint, puis à ses enfants).  C’est au cœur de cette réalité que nous pouvons vivre ce bel apprentissage de la joie que procure le don de soi, quand cela se vit dans l’amour.

Dans le mariage, le fait d’être pour notre conjoint un soutien afin qu’il puisse se réaliser lui-même (professionnellement, dans un engagement ou une activité bénévole…) est aussi une forme de fécondité.  Cela demande beaucoup de communication.

6 Se donner dans le monde

S’ouvrir au monde qui nous entoure, en tant qu’époux, puis famille, c’est d’abord se faire proche de ceux qui nous entourent (la famille plus élargie, le voisinage, les amis…).

Ensuite, les circonstances de la vie font que le couple sera appelé à se donner de manière plus large, dans le monde (mais attention toutefois à l’ordre des priorités dans le couple et la famille, voir l’outil du même nom sur notre site).

« La fécondité vient quand on accepte de ne plus vivre uniquement pour soi mais qu’on développe ses dons au service des autres ». 

Cela demande de la créativité et de la docilité aux appels que nous pouvons percevoir, et qui doivent être discernés en couple.

7 Le jour de votre mariage… Le langage du rituel…

Prière d’ouverture :

Seigneur notre Dieu, toi qui dès le commencement du monde bénis le genre humain en lui donnant la grâce de la fécondité…

Bénédiction nuptiale n°1 :

Père saint, tu as créé l’homme et la femme

Pour qu’ils forment ensemble ton image

Dans l’unité de la chair et du cœur,

En accomplissant ainsi leur mission dans le monde…

Bénédiction finale :

…Soyez dans le monde des témoins de l’amour de Dieu : ouvrez votre porte aux malheureux et aux pauvres…

Qu’en pensez-vous ? Vous pourrez en discuter avec le prêtre ou le diacre qui vous accompagne.

8 Que dit la Parole de Dieu à propos de la fécondité ?

Voici quelques extraits de la Bible (Ancien et Nouveau Testaments).  Vous pouvez choisir un texte et, après l’avoir lu ensemble, vous aider des pistes de réflexion pour entamer un dialogue sur le sujet (extrait de « Le mariage, une bonne nouvelle », Ed.Bayard) :

  • Genèse 1 ;28-31

« Soyez féconds, multipliez-vous, emplissez la terre. »

La vocation du couple est donnée dans le moment même de la Création : vocation au bonheur qui va de pair avec une vocation à transmettre la vie, à une participation au pouvoir libre et gratuit du Créateur.

  • Matthieu 5 ;13-16

« Vous êtes, vous, le sel de la terre… »

  • Dans ce texte, Jésus-Christ nous révèle un visage de l’homme.  Lequel ?
  • Comment votre couple mettra-t-il du sel et de la lumière autour de lui ?
  • Jean 15 ;1-11

« Celui qui demeure en moi et moi en lui, celui-là porte beaucoup de fruit. »

  • Comment la présence de Dieu peut-elle aider notre couple à être fécond ?
  • Quel lien faites-vous entre joie profonde et fécondité ?
  • Comment, en couple, pensez-vous vivre cette invitation de Jésus à devenir disciple ?

« Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que vous soyez comblés de joie. »  Tous ceux qui vivent un amour connaissent une joie profonde ; découvrir la source de cet amour aide à ce qu’il soit fécond : « Que ma joie soit en vous », dit Jésus.  Jésus prononce ces paroles juste avant de mourir, de donner librement sa vie pour tous les hommes.  C’est parce que Jésus nous a aimés jusqu’à donner sa vie pour nous que nous pouvons aimer comme Lui.  Jésus ne nous laisse pas seuls avec ce commandement d’amour : à chaque eucharistie, Il nous donne sa vie, et notre couple pourra venir puiser dans ce don la force de se donner à l’autre et aux autres. En s’engageant avec nous dans le mariage, Dieu veut notre bonheur.  Etre heureux, c’est se donner.  Dieu nous invite à choisir la vie et nous désigne son Fils.  Avec Jésus-Christ, l’amour de Dieu a un visage, une Parole, et Il invite notre couple à Le suivre, à aimer et se laisser aimer comme Il nous aime. »

Bonne route !