Les piliers du mariage 2 : l’Indissolubilité du lien

Vous avez décidé de vous marier prochainement, et nous vous félicitons déjà pour votre engagement !

Le mariage religieux est une union qui se vit devant Dieu et devant les hommes, en vue de vivre une alliance d’amour et une communauté pour toute la vie.

Cela implique :

  • Un consentement libre de chacun des conjoints. (la liberté)
  • Un engagement définitif l’un envers l’autre (l’indissolubilité du lien)
  • Une fidélité à votre conjoint durant toute votre vie (la fidélité)
  • Une disponibilité à la vie et à la responsabilité de parent (la fécondité)

Ces 4 points constituent ce qu’on appelle les piliers du mariage au sein de l’Eglise catholique.

Ne manquez pas cette vidéo intéressante à ce propos :

Aujourd’hui, nous allons vous proposer de réfléchir sur le deuxième pilier : l’indissolubilité du lien.

POUR CE TEMPS DE PARTAGE EN COUPLE, VOUS POUVEZ, SOIT REPONDRE AUX QUESTIONS PAR ECRIT D’ABORD DE MANIÈRE INDIVIDUELLE (PREVOYEZ DU PAPIER ET DE QUOI ECRIRE), PUIS PARTAGER ORALEMENT EN COUPLE, SOIT PARTAGER DIRECTEMENT ORALEMENT EN COUPLE.

Pour commencer, un petit exercice vous est proposé : repérer le lien entre les images ci-dessous et la vidéo suivantes :

Meuble durable?

Pour changer de déco, louez votre mobilier!
Vive le changement

Je change de chaine quand je veux
Destination new Job
L’amitié sur les réseaux sociaux
Un boulot pour la vie?
Rupture…

Le lien : c’est notre société actuelle qui est celle du zapping, de l’importance de l’instant, de la précarité de tout ce qui est

durable : boulot, maison, mobilier, et même une proportion assez importante des couples.

Et pourtant, c’est au cœur de cette société qu’aujourd’hui, vous souhaitez vous marier, et devant Dieu en plus !! 

Or, dans le mariage chrétien, on parle d’indissolubilité… KESAKO ?

Nous allons réfléchir ensemble sur ce que c’est et ce que ça implique dans la vie de couple.

Quelques questions pour réfléchir…

  1. Avez-vous déjà entendu ce mot : indissolubilité ?
  2. Qu’est-ce que ça évoque pour vous ?
  3. Est-ce que vous en avez déjà discuté entre vous ?
  4. Est-ce que ça vous fait peur ?
  5. Est-ce que vous pensez que c’est une folie ?
  6. Quelles sont vos joies, vos espoirs, vos angoisses et vos souffrances par rapport à cette idée de durer pour la vie ?

En tout cas, vous y croyez, et même si ça vous fait un peu peur aussi, vous espérez un épanouissement plus profond de l’amour au sein de votre couple à travers le mariage religieux, et vous croyez en sa capacité de durer pour la vie.  Il s’agit là d’un formidable défi, une folie diront certains, en tout cas un acte de confiance en vous-même, en votre conjoint, en votre amour et en Dieu.  Bienheureux les fêlés ; ils laissent passer la lumière !!

Mais pourquoi l’Eglise parle-t-elle d’indissolubilité ?

Regardez cette vidéo qui devrait vous éclairer :

Quelques phrases issues de la vidéo… Discutez-en entre vous…

  • L’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme et tous deux ne feront plus qu’un.  Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas. (Jésus dans l’évangile selon Matthieu au chapitre 19, versets 5 à 6, en écho à ce qui est dit déjà dans le premier livre de la Bible : la Genèse, au chapitre 2, verset 24))
  • Tout engagement envers quelqu’un doit être respecté. 
  • L’amour, ce n’est pas du sentiment, c’est un serment.
  • Le doute ne nuit pas à l’action mais en est le moteur. (Descartes)
  • Quel est votre secret (60 ans de mariage) ? : « Je crois que c’est probablement parce qu’on se fait toujours des bisous… »
  • 51 ans de mariage : « Moi, quand je me suis marié, j’ai dit à ma femme que nous vivrions notre couple de manière scientifique : je prendrais les grandes décisions et elle prendrait les petites… Il n’y a eu que de petites décisions à prendre. »
  • Y a-t-il une autre phrase, une autre idée que j’ai entendue ?

Choisissez une phrase parmi celles écrites ci-dessus et entourez-la ou soulignez-la.

Gardez-la comme un trésor !

Voici à présent un extrait de l’échange des consentements, que vous prononcerez lors de votre mariage :

« Moi, N.., je te reçois N. comme épouse (époux), Et je promets de te rester fidèle, Dans le bonheur et dans les épreuves, Dans la santé et la maladie, Pour t’aimer tous les jours de ma vie. »

Qu’en pensez-vous ?

Qu’est-ce que l’indissolubilité implique dans le couple ?

  1. Vous voulez vous marier parce que vous vous aimez, mais vous vous mariez aussi pour vous aimer !
  2. Le cadre dans lequel votre amour pourra évoluer est rassurant, protecteur : un engagement à vie !
  3. Il faut se donner les moyens pour aimer et continuer à aimer son conjoint…
  4. Votre 1er enfant, c’est votre couple…Cela implique de donner du temps pour soigner l’amour au sein de votre couple… Qu’allez-vous mettre en place concrètement pour ça ?

Ecrivez ici l’une ou l’autre idée. Par exemple : une soirée pour nous deux par semaine.

  • Quelles valeurs vivez-vous déjà dans votre couple et qui sont gages de sa durabilité ? Respect des différences, écoute, bienveillance, empathie, confiance, fidélité, joie, liberté, maitrise de soi, fantaisie, pardon…

Par rapport au pardon, voici une petite vidéo à regarder ensemble :

Qu’est-ce que j’ai compris ? Avec quoi je suis d’accord ? Ou pas ? Où est-ce que ça rejoint notre vécu ?

Dans le mariage chrétien, on ne compte pas uniquement sur ses propres forces…

On compte sur la grâce du sacrement, sur la prière…

On participe de temps en temps à des soirées, journées ou WE pour couples organisés dans ou hors du diocèse (cfr lien vers feuillet « Nous voudrions » sur notre site internet)

Pour ceux qui désirent aller plus loin, voici un texte d’Evangile que nous vous invitons à lire et à méditer en couple, à partir des questions suivantes :

Qu’est-ce que ce texte dit sur nos réactions humaines ?

Qu’est-ce qu’il dit de Jésus ?

En quoi et pourquoi la présence de Dieu à vos côtés peut-elle vous aider à traverser les tempêtes, à surmonter les crises ?

Quand le Christ nous rejoint ainsi dans la tourmente, comment l’accueillir ?

Evangile de la tempête apaisée : Marc 4 ; 35-41

35 Ce jour-là, le soir venu, Jésus dit à ses disciples : « Passons sur l’autre rive. »

36 Quittant la foule, ils emmenèrent Jésus, comme il était, dans la barque, et d’autres barques l’accompagnaient.                                                                                                                                                                          

37 Survient une violente tempête. Les vagues se jetaient sur la barque, si bien que déjà elle se remplissait.

38 Lui dormait sur le coussin à l’arrière. Les disciples le réveillent et lui disent : « Maître, nous sommes

perdus ; cela ne te fait rien ? »

39 Réveillé, il menaça le vent et dit à la mer : « Silence, tais-toi ! » Le vent tomba, et il se fit un grand calme.

40 Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous si craintifs ? N’avez-vous pas encore la foi ? »

41 Saisis d’une grande crainte, ils se disaient entre eux : « Qui est-il donc, celui-ci, pour que même le vent et la mer lui obéissent ? »

Télécharger le dossier PDF : cliquer ici