Les piliers du mariage , 1 : la liberté

Vous avez décidé de vous marier prochainement, et nous vous félicitons déjà pour votre engagement !

Le mariage religieux est une union qui se vit devant Dieu et devant les hommes, en vue de vivre une alliance d’amour et une communauté pour toute la vie.

Cela implique :

  • Un consentement libre de chacun des conjoints. (la liberté)
  • Un engagement définitif l’un envers l’autre (l’indissolubilité du lien)
  • Une fidélité à votre conjoint durant toute votre vie (la fidélité)
  • Une disponibilité à la vie et à la responsabilité de parent (la fécondité)

Ces 4 points constituent ce qu’on appelle les piliers du mariage au sein de l’Eglise catholique.

Vidéo introduction sur les 4 piliers du mariage Chrétien

Aujourd’hui, nous allons vous proposer de réfléchir sur le premier pilier, « la liberté ».

A. Pourquoi ce pilier de la liberté est-il important pour les chrétiens ?

Quelques mots sur l’origine de cette liberté… Lorsque Dieu a créé l’être humain (homme et femme), Il lui a donné un grand cadeau qui est celui de la liberté. Ce mot est souvent mal compris car on pense que la liberté, cela signifie faire ce que je veux quand je veux…
La liberté voulue et donnée par Dieu, c’est celle de se donner, d’entrer dans cette relation d’amour que Dieu nous propose, et d’en faire le lieu-source où nous pourrons nous abreuver pour mieux aimer ceux qui nous entourent. La liberté que Dieu nous donne est basée sur la confiance que Dieu a en l’Homme. Cette liberté est dynamique et se développe tout au long de notre vie, dans un cadre, qui est celui de l’Alliance entre Dieu et nous. Nous sommes nés libres pour aimer !!
Dieu désire aussi nous libérer de tout ce qui nous rend esclaves ou nous enferme dans des comportements ou attitudes qui ne sont pas justes, qui nous « tirent vers le bas »… Nous le sentons bien.
Au plus cette liberté se développe en nous, au plus nous devenons pleinement nous-mêmes, debout et unifiés car nous sentons que nous répondons à l’appel à la vie que Dieu nous a fait à notre naissance.

B. La liberté dans le cadre du sacrement de mariage.

Avant de vous marier :
Il est important de discerner, chacun individuellement et en couple, que cet engagement que vous souhaitez prendre est bien un engagement libre, sans entraves conscientes ou inconscientes.
Bien entendu, dans notre société actuelle, il ne s’agit plus de refuser les mariages forcés, comme à une certaine époque. Aujourd’hui, les obstacles à la liberté peuvent être bien plus subtils… Par exemple, le mariage peut être la suite logique d’une situation bien établie de cohabitation, sans qu’une réflexion profonde soit venue
éclairer cette décision. Ou alors, la famille, les amis, peuvent jouer un rôle, même inconscient, dans cette décision (positivement ou négativement).
Si vous éprouvez des doutes, faites-vous aider, par le prêtre ou le diacre qui vous accompagne, ou par une personne de confiance.

C. En couple, prenez le temps de discuter à partir des questions suivantes (prenez toutes les questions, l’une à la suite de l’autre, ou piochez celles qui vous parlent) :

Qu’est-ce que la liberté ? Suis-je vraiment libre dans cet engagement que je prends ?

  • Qu’évoque pour vous le mot « liberté » quand on parle du mariage ? Une liberté restreinte ? Un enfermement ? Ou un lieu où cette liberté peut se déployer ?
  • Quelle serait votre définition de la liberté dans le mariage ?
  • Vous sentez-vous pleinement libre, l’un par rapport à l’autre ? Vous arrive-t-il de vous dire « non », même au risque de vous déplaire ?
  • Cherchez-vous souvent à correspondre à ce que l’autre attend de vous ? Quelles chances et quelles limites percevez-vous à ce comportement ?
  • Avez-vous le souvenir d’un moment précis où vous vous êtes choisis et où vous avez décidé de vous engager l’un envers l’autre ?
  • Vos familles, vos ami(e)s ont-ils d’une manière ou d’une autre eu une influence sur votre décision de vous marier ?
  • Pour ceux qui vivent ensemble : votre vie commune, vos amis communs, votre insertion dans la famille de l’autre, vos engagements financiers communs, le fait de vous donner l’un à l’autre sexuellement… Quels rôles jouent tous ces liens dans votre décision de vous engager ?
  • En conclusion, vous sentez-vous libres dans votre décision de vous engager dans le mariage ?

• Le jour de votre mariage :
Lors de la célébration de votre mariage, le prêtre ou le diacre vous demandera si vous vous engagez librement et sans contrainte.
Lorsque vous vous interrogerez mutuellement : « Veux-tu être ma femme ? » ou « Veux-tu être mon mari ? », vous inscrivez votre mariage comme une réponse libre à l’appel à la vie, au Don de vie que Dieu vous a fait à votre naissance. Vous voulez faire de toute votre vie une réponse à cet appel, à travers la vocation du mariage.
• Au quotidien, jour après jour :
C’est en couple que, désormais, vous allez faire vivre et grandir cette liberté. Votre soutien mutuel sera précieux pour permettre à votre conjoint de devenir de plus en plus lui-même.

D. En couple, prenez le temps de discuter à partir des questions suivantes (prenez toutes les questions, l’une à la suite de l’autre, ou piochez celles qui vous parlent) :

  • Comment faire vivre cette liberté au sein de mon couple ?
    Quand l’avis de l’autre est différent du vôtre, qu’en pensez-vous ? Comment le vivez-vous ?
  • Comment pensez-vous qu’il soit possible de concilier la liberté de l’autre (ses priorités professionnelles, le choix de ses loisirs, ses liens familiaux ou amicaux) avec la vôtre ?
  • Etes-vous prêt(e)s à accepter que l’autre change, évolue ?
  • Pensez-vous que l’amour peut être libérant ? A quelles conditions ? Ø Etes-vous d’accord avec ces affirmations : – Etre libre, c’est prendre une décision et s’y tenir ? – La liberté, c’est s’engager pour l’autre ? – Etre libre, c’est être soi-même et permettre à l’autre d’être lui-même.

Bonne route à vous tous !!

Premier pilier « La liberté » : cliquer ici